Modern Knight – Chapitre 2

Modern Knight - Chapitre 2 dans Modern Knight 710983ModernKnightChapitre2DA

Au moment même où notre héros se défendait contre ces monstres, un autre événement primordial de notre histoire se déroulait. En effet, dans un lieu inconnu d’Éruna, loin du regard des autres, un homme aux noirs desseins complotait. Un être au cœur impur né il y a fort longtemps, manipulant les ténèbres les plus sombres. Son but, ses ambitions, il les possédait depuis des siècles. Néanmoins, un héros était parvenu à l’emprisonner pour que le monde ne soit plus menacé. Mais le sceau fut brisé par les flammes et il revint parmi les pauvres mortels. Fort heureusement, il n’avait plus sa puissance d’antan, le forçant à se cacher pour réfléchir à une nouvelle tactique pour parvenir à ses fins. Il avait compris les erreurs commises par le passé mais, pour lui, cela ne se reproduirait plus jamais. Son libérateur s’était joint à lui afin de l’aider dans sa quête. Cela s’était déroulé dix ans auparavant…

Le sorcier jouait une mélodie oppressante avec son orgue, tout en réfléchissant à la situation. Il pensait que rien ne pourrait l’arrêter, étant donné qu’il s’était débarrassé des potentiels obstacles, mais qu’il devait encore attendre que ses forces reviennent. Pendant ce temps, son allié lisait une bande dessinée, tout en mangeant des sucreries et en ne faisant plus attention à la terrifiante musique qui entrait dans son oreille, sans doute par habitude. Les notes s’enchaînaient dans une parfaite harmonie, à tel point que l’air se laissait écouter, malgré son côté menaçant, jusqu’au moment où elle s’arrêta sur une fausse note. Le sorcier venait de ressentir quelque chose. Une grande énergie qui ne lui était pas inconnue.

 

- Cette énergie… Impossible… laissa-t-il échapper de sa bouche, légèrement inquiet.

 

Il se leva et se dirigea vers les marches de pierre. En les gravissant, il passa à côté de son sous-fifre, qui le remarqua.

 

- Oh ? Vous avez un problème, Maître ? lui demanda-t-il.

 

Il continua à monter en ignorant ses paroles. Au sommet se trouvait une table de pierre sur laquelle était posés plusieurs ustensiles d’alchimie et divers ouvrages traitant de la magie noire. Il y avait aussi un trône fait d’or et de soie que le sorcier avait dérobé à un ancien roi il y a fort longtemps. Enfin, derrière ce siège, on pouvait y voir un immense cadre doré qui entourait une pierre blanche, se démarquant des murs grisâtres de la pièce. Il posa son regard sur ce dernier et claqua des doigts pour y faire apparaître une vision. Elle montrait le jeune hérisson combattre les créatures que le sorcier avait envoyées pour attaquer les habitants d’Ynis, le petit village non loin de la scène. Voir une personne tenir tête à ses monstres n’était pas ce qui le surprenait le plus. Des centaines avaient déjà tenté de lutter face à l’inévitable et ceux qui avaient réussi à les vaincre périssait de la main du jeune à la bande dessinée. Le plus inquiétant était ce que tenait l’hybride bleu dans sa main droite : l’épée au manche doré. L’arme du héros qui l’avait emprisonné autrefois. Disparue depuis un millénaire, elle était de retour pour contrecarrer ses plans. Toutefois, il y avait quelque chose de différent. Il l’examina attentivement et comprit que l’artefact n’était plus celui qu’il était auparavant. Sa puissance magique s’était beaucoup appauvrie avec le temps et il pouvait le sentir.

Le jeune faucon alla aux côtés de l’être malfaisant et posa son regard sur la vision en lui demandant :

 

- Encore un abruti qui essaye de combattre vos monstres, Maître ?

- En effet… mais, par rapport aux autres, celui-ci sort de l’ordinaire…

- Vous le connaissez ?

- Non et connaître son identité m’est complètement égal… Néanmoins, son cas risquerait de devenir gênant… Vois-tu l’épée qu’il tient dans ses mains ? Cette arme possède un énorme potentiel. Elle pourrait être capable de surpasser ma propre puissance si elle récupère celle qu’elle possédait autrefois.

- Hein ?! Mais c’est pas possible ! Y’a personne qui peut vous battre !! rétorqua le bras droit.

- Il m’a fallu des centaines d’années pour arriver à son niveau… Malheureusement, mon exil millénaire a également eu un impact sur mes pouvoirs…

- Mais comment il a eu ça, ce hérisson ?!

- L’épée choisit son Élu, dit-il en lui tournant le dos tout en s’éloignant de lui. Cela signifie que le destin a décidé de me défier une seconde fois afin que je puisse prouver que je suis enfin prêt…

 

Il sortit sa main droite de sa cape et fit apparaître une sphère noire et rouge au-dessus de la paume. Sa taille dépassait largement celle d’une boule de bowling et sa puissance pouvait en faire trembler plus d’un. Mais cela n’était rien face à ce qu’il pouvait faire par le passé, il y a mille ans de cela. Pour lui, il lui fallait encore plus. La boule disparut, laissant au sorcier la certitude qu’il n’était pas encore prêt selon son propre avis. Il bougea légèrement la tête vers l’hybride à plumes pour le regarder sans se retourner.

 

- Ce hérisson ne mérite en aucun cas que je me déplace pour que je lui règle son compte… Je te confie donc cette tâche.

- Oh ouais !! s’exclama le faucon. Ça faisait longtemps que j’avais pas tué quelqu’un, ça va me faire du bien !

- Ce serait un mensonge de dire que cela sera aisé… Cette épée possède encore assez force pour t’infliger de sérieux dégâts. Toutefois, à la vue de son style de combat assez brouillon, il semble ne pas encore maîtriser son arme à la perfection.

- Rooh, faut pas s’inquiéter, Maître !

 

Le sorcier vit son sbire s’envoler à un mètre du sol pour ensuite faire apparaître des flammes dans la paume de ses mains. Il montrait un sourire confiant à son maître.

 

- Grâce à mes ailes, il ne pourra même pas me toucher ! Je le cramerai avant qu’il puisse me dire son nom !

- … Si tu es si sûr de toi, je n’ai rien à ajouter… Pars, maintenant.

- À vos ordres !!

 

Il sortit de la salle à toute vitesse avec ses ailes, laissant le sorcier noir seul dans l’obscurité. La réussite ou l’échec de cette mission l’importait peu. Tout ce qui l’intéressait, c’était d’obtenir plus d’informations sur ce jeune garçon qui pourrait potentiellement devenir un obstacle majeur pour le bon déroulement de ses plans. Il regarda à nouveau la vision sur le mur un long moment, claqua des doigts pour la faire disparaître et descendit tranquillement les escaliers afin de quitter la grande pièce à son tour.

Quelques heures après l’affrontement, notre héros s’était rendu dans une forêt afin d’y trouver à manger, ciel étoilé au-dessus de lui. Non loin du centre, il trouva un petit étang encerclé par les arbres dont certains possédaient des fruits à leurs branches. Pensant que l’endroit était parfait pour y passer la nuit, il commença à rassembler des brindilles afin d’allumer un feu. Une fois réchauffé, il retira l’épée accrochée à sa jambe puis ses vêtements afin de s’asseoir dans les douces profondeurs humides. Tête hors de l’eau, il la pencha vers le ciel nocturne et pensa. La première chose qui lui venait à l’esprit, c’était le jour où il arriva devant l’entrée de son ancienne maison, voyant sa mère gisant sur le sol sans vie et son père assis contre un meuble, tous deux dans un piteux état. Il y avait également une grande silhouette noire aux côtés de la défunte, tenant une lame ensanglantée dans sa main droite. Son apparence était devenue assez floue dans sa tête mais il voyait encore son regard froid aux couleurs du sang. Un souvenir qui restait ancré dans sa tête depuis maintenant six ans. Jusqu’à aujourd’hui, il ne savait rien sur cet homme, que ce soit son nom ou ce qui l’avait poussé à tuer ses parents. Depuis tout ce temps, il cherchait des réponses et il allait peut-être enfin les avoir, se disait-il.

Il tourna la tête en direction de l’arme magique qui était posée contre un arbre. Elle avait un lien avec tout ça, c’était une certitude pour lui. Mais il n’avait pas pensé à lui en demander plus sur ces histoires d’Élus et de Héros Élémentaires. En fouillant un peu plus dans ses lointains souvenirs, il revit sa mère lui parler de légendes faisant référence à des héros liés à des entités divines. Il ne savait plus où elle avait pu apprendre toutes ses histoires mais cela le laissait un peu rêveur, à l’époque. Et c’était encore plus le cas lorsqu’il s’agissait d’un de ses ancêtres qui aurait fait partie de ces héros. Un chevalier dévoué à la protection de son royaume. Était-ce vrai ou faux, cela importait peu car il voulait y croire. De plus, ces hommes de légende possédaient tous une arme ou un objet qui leur aurait été offert par ces divinités. L’épée qu’il avait obtenue serait-elle l’un d’entre eux ? Peut-être même qu’elle avait été autrefois maniée par son lointain aïeul. L’esprit lui avait parlé d’un royaume, lui aussi… Serait-ce le même que celui du chevalier ? Tout concordait dans sa tête mais il faisait peut-être fausse route. Le seul moyen de le savoir, c’était d’avoir une petite discussion avec cet esprit.

Il sortit de la grande flaque, se rhabilla et se dirigea ensuite vers un pommier. Il donna un coup de pied dans le tronc et attendit tranquillement qu’un fruit tombe directement dans sa main. Malheureusement pour lui, la pomme tomba sur sa tête. Légèrement agacé, il prit la pomme et alla s’asseoir à côté de l’épée. C’est alors qu’une voix résonna dans sa tête, ce qui le surprit.

 

- Votre esprit semble ailleurs depuis un bon moment… Vous vous sentez bien ?

- Hein ? Ah euh ouais… Je me posais juste plein de questions à propos de tout ça, en fait…

- Il est vrai que nous aurions dû discuter de tout cela avant… Veuillez m’excuser, je manque à mes devoirs. Votre survie était plus importante à mes yeux.

- T’inquiète, c’est pas grave, dit le hérisson pour rassurer l’esprit.

- Soit…

 

La hérissonne fantomatique apparut en face de l’épéiste débutant.

 

- Vous pouvez me poser vos questions, je ferai tout mon possible pour vous répondre de la manière la plus claire possible.

 

En effet, des questions, il en avait. Un bon paquet, même. Mais il n’osait pas trop lui en demander non plus. Il allait falloir lui poser les bonnes questions une par une.

 

- Bon, déjà, qui es-tu ?

- Je suis l’esprit de l’Épée Légendaire du Royaume d’Onyra.

- Onyra… Comme la capitale de Modénis ?

- Modénis ? Quel est cet endroit ? demanda-t-elle intriguée.

- Bah, c’est le pays où on est.

- Nous ne sommes plus dans un royaume, à présent ?

- Nope… Il y a longtemps, ouais, mais plus maintenant. Par contre, je sais pas grand-chose sur l’histoire du pays, désolé.

- Je vois… Il va falloir que vous m’en appreniez plus sur le monde d’aujourd’hui… Cela fait mille ans que je n’ai pas pu le voir évoluer. Votre tenue m’avait d’ailleurs quelque peu choquée, quand je vous ai vu…

- Ouais, j’imagine bien… J’ferai en sorte que tu sois à jour.

- Je vous en remercie. Enfin, je suppose que vous vouliez en apprendre plus sur mes origines en tant qu’épée, c’est cela ?

- Surtout, ouais.

- En réalité, je suis un Artefact Runique. Un objet créé par les Runes Élémentaires. Ces dernières sont des pierres divines contrôlant les éléments dans l’Univers tout entier. Sans ces pierres, les éléments n’existeraient tout simplement pas. D’ailleurs, vous devez savoir que n’importe qui ne peut utiliser un Artefact comme bon lui semble. Les personnes qui en sont capables sont appelés « Élus Élémentaires ».

- Et je fais partie de ces personnes, c’est ça ? demanda-t-il en mangeant sa pomme.

- Exactement. Les Élus sont des personnes choisies par les Runes afin qu’ils accomplissent des missions en leur nom afin de préserver l’équilibre de l’Univers.

- Et la mienne, c’est de vaincre le mec qui a buté mes parents, c’est ça… ?

- Oui… Un sorcier maléfique vieux de plusieurs centaines d’années… Nécro, le Sorcier Noir. Cet homme a longtemps assassiné de nombreuses personnes pour récolter leur énergie vitale. Il se servait de cette énergie pour augmenter sa puissance petit à petit. Sa soif de pouvoir est incommensurable… Si nous ne faisons rien, il nous éliminera tous et pourra créer le Monde Parfait qu’il désire tant en détruisant le nôtre par la même occasion.

- Il est si fort que ça… ? demanda le hérisson, mal à l’aise.

- Autrefois, il pouvait détruire un royaume entier en quelques minutes… Il n’avait aucune pitié face à ses victimes… On retrouvait souvent leurs corps méconnaissable ou en plusieurs morceaux après son passage… si nous retrouvions les corps…

 

L’esprit avait laissé plusieurs instants silencieux dans sa réponse. Elle serrait les dents et les poings, montrant sa haine envers cet homme. Le hérisson se doutait bien que le Mal dont elle parlait plus tôt était puissant mais il ne pensait pas que c’était à ce point terrifiant. Il ne comprenait pas pourquoi il avait été choisi pour affronter un tel ennemi, lui qui n’avait rien de particulier. Il ne savait utiliser la magie et il n’était pas un expert pour le combat à l’épée. Ses domaines de prédilection n’étaient que la bagarre de rue et la fuite, choses qu’il avait améliorées avec le temps pour pouvoir survivre. Malgré cela, il pensait que d’autres personnes auraient dû être choisies à sa place.

La hérissonne parla à nouveau :

 

- Vous ne devez pas douter de vos capacités, Maître.

- C-Comment tu as su que… ?

- Vous êtes un Élu et je suis votre Artefact, votre épée mais surtout votre guide pour votre quête. Notre lien magique me permet de communiquer avec vous par la pensée mais également d’écouter vos pensées. Quoi qu’il en soit, vous n’avez rien à craindre à cause de votre manque d’expérience. Les Élus ne sont pas choisis en fonction de leur force physique ou magique. Ils sont choisis car le destin l’a décidé ainsi.

- Du coup, ça veut dire que je pourrais le battre un jour, ce Nécro ?

- Il y a de fortes chances, oui.

 

Il fut légèrement rassuré, reprenant peu à peu confiance en lui. Puis, une autre question lui vint à l’esprit.

 

- Mais au fait… Pourquoi il s’en est pris à mes parents ? Il a juste pifé une maison comme ça pour tomber sur nous ?

- Je ne pense pas… À force d’accumuler de la puissance grâce à sa récolte, il a développé une certaine fierté, considérant les êtres plus faibles que lui comme des insectes négligeables, si je reprends ses propos…

- Mais alors, pourquoi il s’est déplacé pour eux ?

- Vos parents possédaient quelque chose que Nécro doit détester aujourd’hui… et vous le possédez également… Il s’agit de votre nom.

- Mon… nom… ? répéta-t-il, perdu.

- C’est très simple… Celui qui a combattu puis enfermé cet être démoniaque il y a de cela un millénaire n’est autre que votre ancêtre Mikaeru Valdera, chevalier de l’ancien Royaume d’Onyra. Il était également mon premier maître…

 

Son intuition ne s’était nullement trompée. L’homme de l’histoire que sa mère lui racontait étant petit et celui qui avait affronté le sorcier noir autrefois étaient une seule et même personne. Pour lui, ce n’était plus une affaire personnelle mais une affaire de famille.

 

- Je suppose que Nécro a décidé de se venger en éliminant les descendants de Mikaeru, reprit la jeune fille. Une telle réaction ne lui ressemble pas…

- P’têt mais il va regretter d’en avoir oublié un.

- En effet… mais n’oubliez pas une chose. Le plus important n’est pas de venger la mort de vos parents mais d’éviter que cela se reproduise à nouveau. Si des innocents sont menacés, nous devons tout faire pour les sauver. La vengeance ne doit pas vous aveugler.

- Ouais ouais, t’inquiète, je gère, assura-t-il, sans convaincre l’esprit pour autant.

- Est-ce que tout est clair pour vous, Maître ?

- Pas encore, nan…

- Qu’y a-t-il ?

- En fait, j’aime pas trop quand tu m’appelles « Maître » et tout… Est-ce-que tu pourrais pas me parler comme si j’étais quelqu’un de normal ?

- Vous voulez que… je vous tutoie ? demanda-t-elle, gênée.

- Je préfère, ouais. J’aurais sans doute plus confiance en toi, comme ça.

- Comme vous vou… Comme tu voudras, Micku…

- D’ailleurs, tu n’as pas un nom, toi aussi ? Je vais pas t’appeler « Épée » ou « Machin » tout le long, ça serait complètement con.

 

Elle avait tourné son regard dans le vide au beau milieu de sa question. Le hérisson pensa que cette question l’intimidait un peu plus. Pour se rattraper, il ajouta :

- Après, si tu n’en as pas, c’est pas grave, tu sais ? On peut toujours t’en trouver un.

- Si, j’ai un nom…

 

Elle hésita encore un peu avant de lui répondre.

 

- Natalia… Tu peux m’appeler Natalia.

- Ok. J’aime bien ce nom. Bon bah, moi, je suis crevé…

 

Il finit sa pomme et jeta le trognon dans l’eau avant de s’allonger complètement sur le sol, laissant l’épée à ses côtés. L’esprit lui souhaita une bonne nuit avant de disparaître et il s’endormit peu à peu…

Le lendemain matin, après avoir effacé les traces qu’il aurait pu laisser dans la forêt, il reprit son voyage en suivant la direction du vent, comme à son habitude. Une fois proche de la lisière, il entendit un bruit de moteur s’approchant de lui. En regardant à travers le feuillage, il vit une voiture verte passer à toute vitesse. Il le traversa pour arriver à la bordure du chemin de béton. Il se dépêcha d’aller de l’autre côté pour un autre trajet fait de petites pierres blanches. Cela devait sans doute être la route réservée aux piétons, pensa-t-il. Il remarqua rapidement un petit panneau indiquant deux directions. S’il décidait de partir par la gauche, il retournerait à Ynis, ce qui n’avait pas grand intérêt pour lui. Il lit donc l’autre proposition. « Atagnan – 15km – ~2h30 ». Voici donc sa prochaine destination !

Il marcha une heure sans s’arrêter, ne rencontrant rien de spécial sur son chemin, si ce n’est deux conducteurs qui se disputaient car ils s’étaient rentrés dedans à un croisement, ce qui n’avait rien d’anormal en soi. Néanmoins, la voix de Natalia résonna dans sa tête, l’arrêtant net.

 

- Micku, je sens une énergie maléfique non loin d’ici…

- Hein ? Où ça ?

- Attends que je trouve la position exacte… Oh non… ! Micku, une autre forêt se trouve à l’est de notre position ! Celle-ci est en flammes et d’autres personnes s’y trouvent !!

 

Il leva immédiatement la tête vers la direction indiquée et remarqua l’immense fumée noire à l’horizon, chose qu’il n’avait pas aperçu pendant sa marche. Sans hésiter, il se mit à courir afin de tenter de sauver ces gens en danger.

Publié dans : Modern Knight |le 12 mai, 2015 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus